L'esprit de groupe

16 janvier 2017 - 21:56

Temps incertain au départ avec beaucoup de nuages par contre pas très froid. Vu ces conditions un peu moins de cyclos que d'habitude et plusieurs avaient fait le choix du VTT. Au bout de quelques kilomètres, la pluie s'est mise à tomber pour nous accompagner presque jusqu'au bout de la randonnée.

Avant chaque départ, nous constituons des groupes de niveau afin que chacun se fasse un maximum plaisir pendant son effort. Il est donc important, il me semble, de bien choisir son groupe au départ pour être dans le bon tempo pendant la sortie.

De plus, dans un groupe, il y a toujours un plus fort et un plus faible, c'est donc au plus fort du groupe de se mettre au niveau des autres au moins pendant 90 % de la randonnée ; les derniers kilomètres on peu lâcher les chevaux mais c'est aussi au plus faible de s'exprimer et de dire quand ça va trop vite.

Privilégions l'esprit de groupe et pas les individualités.

Ceci n'est pas une morale mais une réflexion pour faire avancer...

Pour terminer, j'ai trouvé sur internet la technique pour prendre un relais, intéressant...

Comment prendre un relais ?

On n’accélère pas dans un relais, on ralentit

Voici l’erreur la plus courante dans un relais. Quand le premier de la file s’écarte, le second a bien souvent tendance à accélérer (quand ce dernier a bien voulu attendre que le premier de la file s’écarte).

Mais si chacun accélère à sa prise de relais, on a vite fait de rouler à 40, puis 45km/h et ce sont les derniers coureurs qui en feront les frais avec de possibles cassures.

L’idéal est de vérifier votre vitesse quand vous êtes second et de garder cette vitesse quand vous prenez votre relais. C’est le premier qui s’écarte qui va ralentir afin que vous puissiez passer.

Quand le premier coureur s’écarte, il devra donc réduire sa vitesse de 2 à 3km/h afin de se reposer et descendre la file.

 

Vivement dimanche prochain...

 

 

Commentaires